8 avril 2013

A la recherche de la Commission Centrale de Base-Ball

Peu de temps après la fondation du Comité de Paris, le Bureau du Conseil de l’U.S.F.S.A. se réunit le 29 avril 1913 sous la présidence de Pierre Roy. Les autres membres du Bureau à assister à la séance sont Frantz Reichel, Secrétaire Général, Paul Champ, Enderlin, Paul Ferrand, Pierre Gillou, Henri Glin, Louis Le Bel, Lemercier, Prétavoine, Savineau, Vialla, Vieillard. Suivant lordre du jour et après délibération, le Bureau charge Allan Muhr de former une Commission Centrale de Base-Ball et den soumettre la composition à l’approbation du prochain Conseil[i]. En d’autres termes, le développement du baseball s’apprête à franchir une étape supplémentaire avec la mise en place d’une organisation véritablement à l’échelle du pays.


Curieusement pourtant, ni les procès-verbaux des réunions suivantes du Conseil et du Bureau du Conseil tenues en 1913 et 1914, ni les comptes de l’U.S.F.S.A. arrêtés au 31 décembre 1913 et examinés par l’Assemblée Générale du 18 avril 1914 ne font état de la mise en place de cette Commission Centrale ou d’un quelconque budget consacré à cette fin. De deux choses l’une : Soit les procès-verbaux n’ont pas retranscrit l’intégralité des décisions prises lors des séances ultérieures, ce qui serait assez surprenant de la part du Secrétaire Général Reichel et, dans ce cas, pourquoi le bulletin fédéral ne mentionne-t-il pas l’existence de cette Commission Centrale ne serait-ce que pour donner les résultats des matchs ou de la saison ? Soit la Commission n’a tout simplement pas été constituée, pour une raison ou pour une autre. La première qui vient à l’esprit de manière évidente pourrait être l’impossibilité à court terme de trouver des membres issus d’autres Comités que celui de Paris et pour cause ! et même d’autres clubs que le Racing Club de France, or les règlements de l’U.S.F.S.A. sont assez clairs sur ce point et imposent que les Commissions Centrales soient composées de personnes issues de différentes régions.


Responsables de l'U.S.F.S.A. dans les bureaux de l'association (2 février 1913)
Cette seconde hypothèse nous paraît fort logique et explique en grande partie, comme nous le verrons plus tard, l’empressement de Muhr à porter le baseball au-delà des frontières de la région parisienne durant les années 1913 et 1914 et à faire en sorte que des clubs soient constitués en province. En attendant ce moment, cest sur les travaux du Comité de Paris que reposent tous les espoirs.

***

[i] Procès-verbal du Bureau du Conseil du 29 avril 1913, « Base Ball », in Tous les sports, 2 mai 1913, p. 3 (235).